Le flessum est une situation dans laquelle les mouvements d’extension au niveau d’une articulation sont limités pour cause de raideur. Il survient parfois après une intervention du ligament croisé antérieur et accompagne des pathologies telles que l’arthrose du genou ou de la hanche.

Le flessum : comment se manifeste t-il ?

C’est un terme qui désigne la posture adoptée par une articulation qui ne peut plus se mouvoir pendant qu’elle est en flexion, à cause d’un enraidissement provisoire ou permanent. En effet, une fois que l’articulation adopte le mouvement de la flexion, elle ne peut effectuer une extension complète parce qu’elle a perdu de sa mobilité. N’importe quelle articulation du corps humain peut devenir raide et immobile, mais on le rencontre plus souvent au niveau de la hanche et du genou. Il peut être la complication d’une mauvaise rééducation postopératoire ou faire suite à une intervention chirurgicale. Le flessum peut conduire à une boiterie et même à une accentuation du creux lombaire.

Le flessum du genou

On parle de flessum du genou lorsque l’articulation du genou reste en position fléchie, de façon provisoire ou permanente et ne peut s’étendre. Dans cette attitude, le genou est totalement ou partiellement plié. Par conséquent, la jambe ne peut être complètement étirée ou tendue. Il en résulte une difficulté à allonger les jambes par exemple sur un coussin ou au sol. La face interne du genou et des jambes ne peut reposer à plat.

Causes du flessum du genou

Plusieurs dysfonctionnements sont à la base du flessum du genou. Il peut être dû à des longueurs de jambes disproportionnées. La jambe la plus longue tente alors de compenser la différence de longueurs en adoptant une position fléchie. Il peut également arriver qu’après un traumatisme ou une maladie des os, le genou devienne rigide et incapable de s’étirer. Une collision avec le genou peut également causer des douleurs et l’empêcher de s’étirer. Immobiliser le genou en position de flexion sur une longue période, suite à une fracture ou une blessure peut également conduire à un flessum du genou.

Des exercices pour traiter le flessum du genou

Des séances de rééducation sont prescrites pour recouvrer l’extension complète du genou. En marge de ces séances conduites par un kinésithérapeute, une série d’exercices pratiqués avec soin contribuent à rendre le genou plus flexible :

Etirer le mollet

Munissez-vous d’une serviette de bain et prenez assise sur le sol. Tendez les jambes le plus possible, et glissez la serviette autour de la jambe fléchie. Saisissez avec vos mains les deux pans de la serviette puis tirez vers vous. Gardez cette position pendant 20 secondes. Répétez l’exercice à trois reprises.

Contracter la jambe

Cet exercice pour le traitement du flessum nécessite une bande élastique. Debout, vous faites passer la bande élastique autour du genou. Envoyez la jambe vers l’arrière. La bande et le genou sont alors tous deux tendus. Repliez ensuite lentement le genou pour revenir à votre position de départ. Maintenez cette pose pendant trois secondes et faites-le pendant trois minutes tous les jours.

Etirer le mollet en position debout

Ce type d’exercice permet de soulager la douleur due à un flessum. Debout face à un mur, vous avez une jambe à l’avant et l’autre en arrière. La jambe qui est en avant est fléchie tandis que celle qui est à l’arrière est tendue. Adossez maintenant vos mains au mur et poussez. Les picotements dus à l’étirement se ressentent dans les mollets. Cette position est à réitérer 4 fois, et chaque session doit durer au moins 20 secondes.

Stimuler les muscles de la hanche

Cet exercice sollicite les muscles situés au niveau de la hanche. Allongé sur le côté, ramenez vos genoux vers votre poitrine. Gardez le dos et la hanche droits, vos genoux pliés. Veillez à ce que l’angle entre les genoux et les pieds soit de 90°. Les chevilles serrées l’une contre l’autre, étendez les jambes. Gardez- les dans cette stature pendant trois à quatre secondes puis revenez à la position initiale. Reprenez cet exercice trois fois.
Le flessum est une affection qui peut rapidement s’installer et devenir permanente si elle n’est pas diagnostiquée et traitée à temps. Dans le cas d’inégalité des membres, le port d’orthèse plantaire est recommandé pour rééduquer la jambe et équilibrer le bassin.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *